Accueil du site > Actualités > 10 au 28 novembre 2012 - Festival Jean Rouch

10 au 28 novembre 2012 - Festival Jean Rouch

jeudi 8 novembre 2012

Partager l'article avec  

Le festival Jean Rouch fête sa 31ème édition cette année et se tient du 10 au 28 novembre 2012. C’est une occasion unique de (re)découvrir le cinéma ethnographique à Paris.

Qu’est ce que le Festival International Jean Rouch ?

Depuis 1982, à Paris, au musée de l’Homme, une semaine de documentaires ethnographiques. Environ 40 films en compétition, venus de tous les continents, 5 prix décernés, des hommages à des documentaristes ethnologues, des séances thématiques et des débats. Carrefour de rencontres, d’échanges, de discussions entre cinéastes, chercheurs, producteurs, programmateurs de festival anthropologique du monde entier et le public.

Histoire d’une tradition au Musée de l’Homme

Cette manifestation internationale, créée par le cinéaste et ethnographe Jean Rouch en 1982, est organisée par le Comité du film ethnographique ; elle s’inscrit dans la suite de l’important travail en cinéma documentaire mené au Musée de l’Homme depuis son ouverture en 1937. Dès cette époque et grâce aux travaux de Marcel Griaule en pays Dogon et aux écrits de Marcel Mauss, le cinéma devenait l’un des outil de la recherche ethnographique.
En 1948, André Leroi-Gourhan organisait, dans la salle de cinéma du musée, le premier congrès du film ethnographique. À cette occasion, il s’interrogeait sur la nature de son existence et répondait seulement : « Il existe, puisque nous le projetons. »
Le 23 décembre 1952, des anthropologues et des cinéastes se réunissaient dans cette même salle : Marc Allégret, Roger Caillois, Germaine Dieterlen, René Clément, Hubert Deschamps, Marcel Griaule, Pierre Ichac, Henri Langlois, Jean-Paul Lebeuf, André Leroi-Gourhan, Claude Lévi-Strauss, Edgar Morin, Léon Pâles, Alain Resnais, Georges-Henri Rivière, Georges Rouquier et Jean Rouch. Ils pensaient que le temps était venu de rassembler anthropologues et cinéastes du monde entier afin de mettre en commun leurs expériences : c’était en effet un moment ou l’anthropologie s’interrogeait sur les aspects scientifique de sa démarche et où le cinéma, compromis depuis la fin du muet par les impératifs de la production et de la distribution, espérait s’en libérer grâce au développement des technique nouvelles.
Cette rencontre constitue l’acte de naissance du Comité du film ethnographique, aujourd’hui sous la présidence de Marc-Henri Piault, et maître d’oeuvre du Bilan du film ethnographique. À Paris, la semaine du Bilan du film ethnographique représente un moment unique, où cinéastes, vidéastes, chercheurs, programmateurs de festival anthropologique venus du monde entier se rencontrent et poursuivent un vaste échange avec un public nombreux et passionné.
Après la disparition de son fondateur et en son hommage la manifestation s’intitule désormais :
Festival International Jean Rouch, Bilan du Film Ethnographique.

Objectifs

Le Festival International Jean Rouch, ainsi que le souhaitait son fondateur, « … permet de voir, de discuter, de détester, d’adorer des films venus de tous les coins du monde, le plus souvent accompagnés de leurs auteurs prêts à se défendre ou à découvrir avec émotion que leur message – aussi difficile qu’il soit – avait été vu et entendu. »
La manifestation, organisée en collaboration avec le CNRS-Image, est depuis vingt-sept ans sous la responsabilité de Françoise Foucault, présente les tendances les plus originales de l’anthropologie visuelle dans le monde ainsi que les productions des différentes Écoles d’Anthropologie audiovisuelle en Europe. Elle est désormais l’occasion de débats thématiques organisés.

La manifestation est organisée par le Comité du film ethnographique et le CNRS Images

Voir en ligne : Site du Festival