Accueil du site > Technique > Mémoires > Mémoires 2005 > Cinéma 2005 > Les images animées dans la performance

Mémoire

Les images animées dans la performance

Mémoire de Gisèle Pape - Directeur de mémoire : Gérard Leblanc

mercredi 8 juin 2011

Partager l'article avec  

L’image mouvante et la performance confrontent deux espaces, deux temps, deux réalités différentes : une réalité appréhendée directement par le spectateur, et une réalité reproduite par les images. Pourquoi introduire de l’image animée dans une performance ? Les images mouvantes réintroduisent-elles une distance que la présence seule de l’artiste tendait à abolir ? La présence d’images mouvantes dans la performance ne relève-t-elle pas plutôt d’un souci de déconstruire l’image dans le processus de représentation qu’elle implique et les dispositifs dans lesquels elle s’insère traditionnellement ?

Dans un premier temps, nous sommes partis du cinéma, et de la manière dont certains artistes utilisent la performance pour sortir du dispositif cinématographique traditionnel. Nous avons envisagé les rapports entre le film et les présences réelles à travers deux démarches très différentes. Le cinéma élargi s’appuie une expérience visuelle inhabituelle, tandis que le lettrisme s’attache à déconstruire le mécanisme de la séance de cinéma. Nous nous sommes ensuite intéressés à la place de la performance et des images mouvantes à l’intérieur d’œuvres pluridisciplinaires.

Ces œuvres ont foisonné dans les années soixante sous l’influence déterminante des recherches menées par le compositeur John Cage dès les années quarante. Les artistes désirent faire un art proche de la vie, et imaginent des collages, des happenings, où plusieurs formes d’expression différentes cohabitent sans qu’il y ait de rapport de hiérarchie entre elles. Nous avons par ailleurs envisagé l’influence de l’évolution de la technologie de l’image dans ces œuvres pluridisciplinaires.

Enfin, nous nous sommes attardés sur le médium vidéo. La simplicité de manipulation de cet outil a en effet donné une nouvelle orientation aux rapports entre performance et image mouvante en permettant notamment l’enregistrement et la diffusion simultanés d’une image.

Les thèmes de la représentation et de la perception sont alors au cœur de performances conceptuelles. Une présentation de notre partie pratique complète notre recherche théorique. Nous y expliquons notre dispositif et exposons nos intentions.

P.-S.

Téléchargement de la deuxième partie du mémoire : http://www.ens-louis-lumiere.fr/fil...

Téléchargement de la troisième partie du mémoire : http://www.ens-louis-lumiere.fr/fil...

Téléchargement de la quatrième partie du mémoire : http://www.ens-louis-lumiere.fr/fil...