Accueil du site > Technique > Mémoires > Mémoires 2005 > Son 2005 > Linux embarqué : conception et réalisation d’un enregistreur audionumérique (...)

Mémoire

Linux embarqué : conception et réalisation d’un enregistreur audionumérique sur disque dur

Mémoire d’Antoine Malnati et Adrien Roch - Directeurs de mémoire : Jean Rouchouse (Dir mémoire), Pierre Ficheux (Dir externe)

vendredi 10 juin 2011

Partager l'article avec  

Résumé partie A :

L’objectif de ce mémoire est de démontrer la pertinence de l’utilisation de Linux embarqué pour la conception de machines audionumériques. Afin d’illustrer nos propos, nous avons travaillé à la réalisation d’un enregistreur numérique à disque durs.

Ce document décrit donc, étape par étape, la mise en oeuvre d’une simulation de l’enregistreur sur une station de développement aménagée à partir d’une distribution classique de Linux : Fedora core 3. La première partie pose les définitions permettant de faciliter la compréhension de l’ensemble.

Puis, elle propose ensuite une méthode générale pour la création d’un système embarqué à partir du système d’exploitation Linux. La deuxième partie s’intéresse tout particulièrement au développement de l’interface utilisateur. Elle propose une réflexion sur ce que doit être une interface utilisateur, et notamment tout ce qui concerne la visualisation des niveaux.

L’étude réunit et analyse tous les critères d’ergonomie, d’efficacité et de précision nécessaires au confort de l’ingénieur du son, dans le cas d’un enregistrement numérique.

Résumé partie B :

La création d’ une machine audio-numérique oblige le plus souvent les constructeurs à forger des circuits intégrés spécialement conçus par leurs bureaux d’études. Des composants comme les FPGAs (Field-Programmable Gate Array) permettent le prototypage des circuits intégrés qui seront utilisés dans un enregistreur audio-numérique ou un compresseur dynamique.

Ces techniques de développement sont très lourdes et coûtent chères (temps de développement, licences, matériel...). La méthode du système d’exploitation embarqué consiste à programmer des ordinateurs et à les dédier à la réalisation de quelques tâches. Il est alors possible de faire en grande partie abstraction du matériel : c’ est le logiciel qui fait la machine et non plus ses composants électroniques. Ces systèmes, très fermés, sont largement

implantés dans le monde de l’industrie. Linux est sûrement le système d’ exploitation préféré des intégrateurs : licence GPL (gratuité), grande stabilité, disponibilité du code source... Une forte communauté de développeurs permet d’améliorer jour après jour de nombreux logiciels dédiés à l’ univers du son. Quelques uns de ces logiciels (Ecasound, Jack, LcdProc, Meterbridge...) permettent, grâce à leur grande ouverture, d’être mis en commun pour réaliser un petit ensemble homogène et stable possédant les même fonctions qu’ un enregistreur numérique sur disque dur.

Cet ensemble informatique peut ensuite être intégré dans un système informatique réduit et miniaturisé pour être emporté partout...

P.-S.

Téléchargement de la seconde partie : http://www.ens-louis-lumiere.fr/fil...