Accueil du site > Technique > Mémoires > Mémoires 2005 > Son 2005 > La transmission HF appliquée à la prise de son cinématographique

Mémoire

La transmission HF appliquée à la prise de son cinématographique

Mémoire de Céline Guerbert - Directeurs de mémoire : Francis Wargnier (Dir mémoire), Pascal Chenevez (Dir externe)

jeudi 19 mai 2011

Partager l'article avec  

Les systèmes de prise de son HF sont arrivés il y a une vingtaine d’années sur les plateaux de tournages cinéma par l’utilisation des micros-cravate. Cependant, ils ne se sont pas encore généralisés pour la prise de son principale à la perche.

La question de savoir si cette généralisation de la prise de son HF sur les plateaux de tournage de cinéma pourrait se faire sans compromis sur la qualité des signaux (de type voix principalement) est à la base de ce travail. Pour cela, nous présentons par comparaison avec une transmission filaire, les paramètres et les modifications du signal audio transmis par la technique des hautes fréquences.

En effet les paramètres propres des signaux (équilibre spectral, dynamique, qualité des transitoires) subissent des modifications auxquelles viennent s’ajouter des altérations telles que la distorsion et le bruit de fond. La corrélation entre ces altérations et leur caractère audible détermine le principal objectif de ce mémoire.

Cette étude sur la transmission est complétée par une caractérisation de la prise de son aux micros-cravate, appoints devenus quasiment incontournables sur les plateaux de tournage.

Au vu des résultats des analyses et des tests perceptifs nous pourrons peut-être imaginer que la prise de son HF pourrait finalement remplacer la prise de son filaire traditionnelle sans limites de qualité, pour la prise de son cinéma et plus particulièrement pour la voix.