Accueil du site > Technique > Mémoires > Mémoires 2005 > Son 2005 > Evolution des microphones en prise de son direct vers la technologie (...)

Mémoire

Evolution des microphones en prise de son direct vers la technologie numérique

Mémoire de Vincent Hédon - Directeurs de mémoire : Philippe Lemenuel (Dir mémoire), Jean-Pierre Ruh (Dir externe)

dimanche 8 mai 2011

Partager l'article avec  

Depuis quelques années, un nouveau type de microphone émerge dans le milieu audio professionnel : le microphone numérique. Ce système de captation permet la conversion du signal audio analogique en numérique directement au sein du microphone.

Ce mémoire de fin d’étude a pour buts de déterminer si un tel microphone peut être adapté à la prise de son direct au cinéma et de caractériser les avantages éventuels qu’il pourrait apporter. Cette recherche débute par une première partie théorique qui est constituée d’un bref historique des microphones utilisés sur les plateaux de cinéma, d’une synthèse du travail de l’ingénieur du son et de ses exigences quant au choix de son système de captation et enfin, d’une présentation des techniques numériques pour mieux comprendre le fonctionnement de ces nouveaux types de transducteurs.

Après une présentation des microphones numériques existants, cette étude s’est concentrée sur un prototype Schoeps, le CMD 2u, qui semble a priori le mieux adapté au domaine qui nous intéresse du fait de sa petite taille et de son faible poids. Puisqu’il utilise les mêmes capsules que le microphone électrostatique CMC 6 (très utilisé en prise de son direct), il nous a semblé intéressant de comparer les deux systèmes, grâce aux mesures des caractéristiques de chacun d’eux, mais aussi en soumettant à un panel d’auditeurs, des tests perceptifs pour évaluer leurs différences potentielles.

Enfin, notre recherche se termine par l’appréciation de l’utilisation d’un tel microphone dans une situation réelle avec ses fonctionnalités propres, et tente d’apporter des propositions d’optimisation.