Accueil du site > Technique > Mémoires > Mémoires 2000 > Cinéma 2000 > Une bulle de savon dans un champ de coton. Comment la technologie du (...)

Mémoire

Une bulle de savon dans un champ de coton. Comment la technologie du steadicam transforme la manière de cadrer et apporte au cinéma un nouvel élément d’écriture filmique

Mémoire de Maud Lemaistre - Directeurs de mémoire : Jimmy Glasberg & Jean-Paul Meurisse

vendredi 20 mai 2011

Partager l'article avec  

Le grand public a sûrement eu l’occasion de l’entr’apercevoir dans les émissions de variéré. Les professionnels du cinéma doivent en savoir un peu plus. Il le connaissent de vue ou de réputation. Avec les spécialistes de l’image, les choses deviennent plus claires : "C’est un stabilisateur d’image".

Entouré d’une certaine magie, en tout cas d’une totale incompréhension, l’instrument est surtout mythifié et rejeté sur les tournages. Il est surtout très mal connu et soulève bien des discussions quant à son utilisation dans le monde du cinéma (français qui plus est).

Il transporte avec lui son lot de déclarations communes et d’idées toutes faites, il est vu, d’un côté, comme un instrument déifié qui va tout remplacer, tout faire seul comme par magie et surtout l’impossible, et bien sûr sans perdre de temps et d’argent.

De l’autre, il passe pour un appareil diabolique qu’on ne peut contrôler, une machine flottante asservie à un homme à trois bras venu d’une autre planète, dans son armure... à moins que ce ne soit elle qui nous asservisse.

P.-S.

Téléchargement de la deuxième partie : http://www.ens-louis-lumiere.fr/fil...

Téléchargement de la troisième partie : http://www.ens-louis-lumiere.fr/fil...