Accueil du site > Technique > Mémoires > Mémoires 2008 > Photo 2008 > Projection d’une image

Mémoire

Projection d’une image

Mémoire de Clément Briend - Directeurs de mémoire : Pascal Martin et Michel Séméniako

mercredi 27 avril 2011

Partager l'article avec  

Cette recherche a été initiée par une pratique personnelle de la photographie dans laquelle sont explorées les possibilités créatives de l’intervention lumineuse sur le réel.

La photographie est apparue comme un outil puissant pour questionner, distordre, transformer la représentation et proposer d’autres formulations des enjeux qui relient l’image photographique au monde du visible. Enregistrer une réalité que l’oeil ne peut voir implique nécessairement un questionnement sur les spécificités du médium qui, par son attachement aux opérations projectives dans la formation de l’image, est souvent considéré comme un prolongement du regard.

Tout d’abord, il est apparu important de déconstruire les analogies trop vite assimilées qui ont fait passer le terme projection d’une application géométrique à une opération lumineuse puis à une manifestation psychique. Cette première étape permet de cerner où se situent les opérations projectives qui interviennent dans le dispositif.

Nous nous sommes alors attaché à définir comment les spécificités du médium qui ont été questionnées depuis la pratique du photogramme initié au début au XXème jusqu’aux nouvelles formes de la photographie contemporaine. Cette réflexion nous a conduit à considérer la photographie, non plus comme un médium de représentation du réel mais comme un vecteur de visibilité des opérations projectives du photographe sur le réel.

Cette hypothèse a été approfondie par un questionnement de la projectibilité de l’image photographique fixée par la photographie elle-même. Les images ainsi produites proposent une mise en abyme des principes qui régissent notre perception, notamment en mettant en évidence le rôle des images mentales. Par un questionnement des multiples opérations projectives qui interviennent dans l’élaboration de l’image photographique et dans la vision humaine, il apparaît que l’image intègre une forme de virtualité ontologique. La déconstruction sémantique et sémiologique de la projection est soutenue par la conception d’un dispositif de projection qui prend naissance dans la déconstruction d’un appareil de prise de vues.

Ce travail a conduit à approfondir les principes techniques qui interviennent dans la projection lumineuse. Les paramètres techniques qui interviennent dans la projection lumineuse ont donc été travaillés, depuis la source lumineuse jusqu’à l’objectif de projection, ainsi que les paramètres de reprise photographique, afin d’aboutir à la conception d’un dispositif capable d’accompagner une réflexion et un regard personnel sur la photographie.