Accueil du site > Technique > Mémoires > Mémoires 2008 > Cinéma 2008 > Les technologies de l’observation militaire et la question du point de (...)

Les technologies de l’observation militaire et la question du point de vue.

Mémoire d’Olivier Jacquin (Ciné-2008) - Directeur de mémoire : Pascal Martin

mercredi 6 avril 2011

Partager l'article avec  

Ce mémoire se propose de retracer l’histoire technologique de l’observation militaire et d’analyser l’évolution de la notion de « point de vue » qui a pu en découler. Le premier chapitre, intitulé « L’observation classique », se concentre sur les « vecteurs » de l’observation militaire, des premiers ballons captifs aux satellites de dernière génération, en passant naturellement par l’aviation mais aussi les drones, ou avions sans pilote.

Ce premier segment associe par plusieurs aspects les conflits du XXème siècle à l’avènement du point de vue zénithal, et tente de dégager quelques enjeux historiques et géopolitiques indissociables de l’observation stratégique. L’attention est ensuite davantage portée, dans une seconde partie, sur les « capteurs » de l’observation, et tout particulièrement sur la capacité de certains systèmes à percevoir au-delà de la vision humaine. Une description technique des différentes technologies d’observation travaillant hors ou à la limite du visible (au premier rang desquelles les imageries infrarouge et radar) et un panorama des recherches actuelles menées dans le champ de l’optronique nous permettent d’explorer l’hypothèse d’un point de vue non humain. La comparaison des différentes formes d’images liées aux technologies évoquées nous amène par ailleurs à proposer une tentative de classification générale des images. Enfin, le troisième chapitre analyse l’éventualité d’un point de vue omniscient, qui naîtrait de la mise en réseau de l’ensemble des informations captées sur le théâtre des opérations. Le phénomène de numérisation du champ de bataille, qui révolutionne aujourd’hui les méthodes militaires, et qui rend envisageable cette forme de point de vue, est brièvement décrit, en même temps que les formes de guerre qu’il dessine et les images qu’il génère.