Accueil du site > Actualités > Evénements > Vendredi 20 novembre 2015 - Salles de cinéma mythiques au Conservatoire des (...)

Vendredi 20 novembre 2015 - Salles de cinéma mythiques au Conservatoire des Techniques

jeudi 12 novembre 2015

Partager l'article avec  
Le Conservatoire des Techniques de la Cinémathèque française, propose la projection des deux documentaires de Jean Achache et Joël Farges (production Kolam) suivie d’un débat avec les réalisateurs. Le film sur le Lucerna sera projeté en 3D.

Le Byrd de Richmond (Virginie, États-Unis) : cette magnifique salle de cinéma, située au cœur de la ville, a été bâtie en 1928 pour les premiers films du Vitaphone. Ce musée vivant accueille, chaque année, le fameux et précieux French Film Festival organisé par Françoise et Peter Kirkpatrick. Presque tous les équipements originaux ont été sauvegardés, y compris l’exceptionnel orgue Wurlitzer qui accompagne encore, parfois, la projection de films muets.

Le Lucerna de Prague est construit en 1909 à l’initiative d’un entrepreneur, Václav Havel, en bordure de la place Venceslas. Dès son inauguration, le Lucerna incarne l’Art nouveau et l’émancipation de la nation qui se libère de l’Empire austro-hongrois. Porté par le succès, les deux fils Havel poursuivent l’œuvre de leur père. L’un sera bâtisseur, l’autre producteur. Ils ouvriront le studio Barrandov et produiront tous les films qui feront la renommée de la cinématographie tchèque. Propriété de la famille Havel, le Lucerna sera spolié deux fois : par les nazis qui veulent ravir ce symbole, et une seconde fois, par les communistes qui changent son nom en « Armádní kino Lucerna » (« Cinéma des armées... »). Ce n’est qu’en 1989, lors de la « révolution de velours », que le petit-fils Václav Havel – auteur dramatique, dissident et futur président de la république retrouvée – y reviendra pour apparaître au balcon et y faire entendre la voix du peuple tchèque.

Jean Achache, ancien assistant de réalisateurs (Bertrand Tavernier, Robert Enrico, Georges Lautner ou Joseph Losey), devient plus tard réalisateur de films publicitaires avant de se consacrer au documentaire, dont L’Atelier de Diabolo, La guerre du Nil aura-t-elle lieu ?, 20 ans, le plus bel âge en politique, Femme député, un homme comme les autres, et au long métrage avec Un soir au Club.

Joël Farges est l’auteur de plusieurs documentaires dont Une préhistoire du cinéma et plusieurs fictions (La Semaine sanglante, Aimée et Amok). Il a produit une vingtaine de films de Jia Zhangke, Darejan Omirbaev, Petr Václav, Jérôme Bonnel, puis il est revenu à la réalisation avec Serko (2004), Esclaves des mers (2009) et Alexandra David-Néel (2012). Actuellement, il réalise trois épisodes de la collection « Cinémas mythiques ».

JPEG - 159.4 ko
Salles de cinéma mythiques - Collection Cinémathèque française