Accueil du site > Technique > Mémoires > Mémoires 2014 > Son 2014 > Utilisations de la dynamique sonore dans les films : une exploration du (...)

Utilisations de la dynamique sonore dans les films : une exploration du mixage des niveaux bas

Mémoire de Romain Ozanne - Directeur interne : Claude Gazeau ; Directeur externe : Emmanuel Croset

dimanche 8 novembre 2015

Partager l'article avec  

Ce travail de mémoire de fin d’étude est une exploration de l’utilisation qui peut être faite d’un aspect singulier de la dynamique sonore des films : on appelle bas niveaux ce régime dynamique qui renvoie à des sons de niveaux moindres que ceux que l’on entend habituellement au cinéma.

Ces sons présentent des aspects spécifiques, qui peuvent modifier à la fois notre perception de l’espace et du temps ainsi que ce qu’ils véhiculent de la trajectoire d’un film. Mon point de départ s’articule autour d’éléments de théorie du film, de manière à pouvoir développer ensuite d’autres éléments basés sur l’analyse de films qui m’ont semblé exemplaires de cette pratique minoritaire du travail avec les sons : ces films sont Tropical Malady d’Apichatpong Weerasethakul, Honor de cavalleria d’Albert Serra, Holy Motors, de Leos Carax et Inland de Tariq Teguia.

À travers ces exemples, je m’attacherais à déterminer jusqu’où le traitement de l’espace et du temps peut être affecté par cette pratique des bas niveaux, de manière à révéler les singularités et les problématiques liées à ce geste de mélange des sons.