Accueil du site > Technique > Mémoires > Mémoires 2014 > Photo 2014 > La crise des usages du photojournalisme en France des années 1970 à nos (...)

La crise des usages du photojournalisme en France des années 1970 à nos jours

Mémoire de Claire Fischer - Directrice de mémoire : Françoise Denoyelle

jeudi 8 octobre 2015

Partager l'article avec  

Le photojournaliste a un lien fort avec le grand public depuis qu’il s’est imposé dans la presse au cours du XXème siècle. Il est le vecteur des événements dont il est le témoin privilégié et offre à travers son regard une fenêtre sur le monde. Pourtant, l’utilisation de plus en plus décorative de ses images dans les médias a mis en lumière le mal-être d’une profession dont la pratique et les usages sont quelque peu sclérosés.

La légitimation de la photographie dans le champ de l’art et son institutionnalisation au cours des années 1970 ont donné la possibilité aux photographes de reportage d’accéder à d’autres voies de diffusion et ont bouleversé les pratiques photojournalistiques.

Ces alternatives, en désertant les pages de la presse, ont toutefois laissé le champ libre à l’ère de l’image unique qui est devenue un empire colossale avec l’arrivée du numérique. La scission qui s’est opérée dans le reportage n’a jamais été aussi forte qu’aujourd’hui mais les tentatives de repositionnement semblent pourtant vouées à l’échec.

Entre crise du support et révolution numérique, le photojournalisme et ses pratiques semblent plus que jamais en danger.