Accueil du site > Technique > Mémoires > Mémoires 2013 > Son 2013 > Sommation analogique en mixage de musiques actuelles

Sommation analogique en mixage de musiques actuelles

Auteur : Florent Bobet - Directeur interne : Mohammed Elliq ; Directeur externe : Pierre Luzy

mercredi 4 juin 2014

Partager l'article avec  

Actuellement lors d’un mixage musical, plusieurs solutions s’offrent à l’ingénieur du son pour additionner les différents signaux qu’il traite. Cette addition de signaux résulte la plupart du temps en un fichier informatique contenant des données audio numériques qui seront diffusées ou stockées. Si dans la majorité des cas, les signaux de départ sont audio numériques, l’addition peut être effectuée numériquement grâce à un programme informatique, ou analogiquement au moyen de convertisseurs numérique/analogique et d’un montage électronique appelé sommateur analogique. Une étude historique, culturelle, économique et technique de cette méthode essaie d’observer l’intérêt de son usage à la place ou en complément de la sommation numérique. La réalisation de mixages à l’aide de ces différentes techniques tente de faire apprécier ces différences.

Voir en ligne : Télécharger le mémoire