Accueil du site > Technique > Mémoires > Mémoires 2013 > Photo 2013 > L’image fixe dans l’image animée

L’image fixe dans l’image animée

Auteure : Charline Maillet - Directrice de mémoire : Claire Bras

lundi 9 juin 2014

Partager l'article avec  
A l’ère de l’interactivité (et plus largement du numérique), les frontières entre les différents états de l’image ne sont plus aussi nettes. Aujourd’hui, l’image n’est plus nécessairement une image fixe ou une image animée, mais de plus en plus, les deux à la fois. Il semblerait même que la scission entre image fixe et image animée tende à disparaître.

Un regard rétrospectif sur l’image fixe et l’image en mouvement nous renseigne déjà sur les liens et les évolutions entre ces deux états de l’image. Tout au long de l’histoire iconographique, des relations et des interconnections se sont développées entre fixité et mouvement, que nous remontions aux origines de la photographie et du cinéma ou que nous traitions des formes les plus récentes telles que l’art interactif.

Un historique, même bref, de l’image fixe dans l’image animée jusqu’à nos jours, tend à nous montrer que les rapports ont évolué entre les deux médias que sont la photographie et le cinéma. Les statuts des images deviennent d’ailleurs souvent ambigus et le dialogue semble s’ouvrir aujourd’hui avec l’arrivée des nouveaux médias. Avec la notion actuelle de dispositif, le spectateur trouve même aujourd’hui sa place dans l’interaction multimédiale. Les frontières tendent à disparaître et les échanges entre image fixe et image animée se font de plus en plus fréquents, que ce soit dans les films, les créations contemporaines, les musées ou encore dans l’enseignement.

C’est ainsi à travers l’histoire du mouvement et de la fixité, (et grâce, notamment, à la figure de l’arrêt sur image - de ses tenants et aboutissants-) que nous pouvons dégager quelques pistes de réflexions sur la complémentarité entre l’image fixe et l’image animée.

Voir en ligne : Télécharger le mémoire