Accueil du site > Témoignages > Paroles d’Anciens > Jean-Noël Mevil-Blanche (Son 62) nous parle de Stéphan Kudelski

Jean-Noël Mevil-Blanche (Son 62) nous parle de Stéphan Kudelski

dimanche 22 décembre 2013

Partager l'article avec  

Jean-Noël MEVIL-BLANCHE (Son 62) possède une collection de Nagra et est un grand admirateur de son inventeur Stéphan KUDELSKI. A l’occasion du premier anniversaire de sa mort, le 26 janvier 2013, Jean-Noël nous fait part d’une anecdote à son sujet.

Jean-Noël MEVIL-BLANCHE a eu le plaisir de passer trois années en Suisse et de collaborer avec le Père du Nagra. Il a ainsi découvert quel homme était Stéphan sous ses abords de chercheur rugueux. Lorsqu’il entra dans son bureau, il fut surpris de voir les murs couverts de diplômes, certificats et autres souvenirs en reconnaissance de son travail sur le son grâce au Nagra. Ils provenaient de tous les pays et étaient rédigés dans toutes les langues. Jean-Noël chercha en vain un document venant de France. Nous l’avions oublié.

Comme Don Quichotte il a proposé de réparer cet oubli en s’adressant à l’académie des Césars en espérant qu’un César d’honneur aurait pu rattraper cette injustice. A cette époque, Stéphan était encore parmi nous et habitais Nice.

Il donc envoyé un bref résumé (note suivante) de ce que Stéfan a apporté à nos métiers pendant plusieurs dizaines d’années. La réponse de l’académie lui a fait comprendre que s’attaquer aux "moulins" était vain : " C’est quoi un Nagra ????".

NOTE SUR STEPHAN KUDELSKI

En 1929 à Varsovie naissait Stéphan KUDELSKI.

En 1939, sa famille émigre en Hongrie, puis en France, avant de se fixer en Suisse.

Le jeune Stéphan suit les cours de l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne et développe dans son garage de Paudex, son premier enregistreur qui verra le jour en 1952 sous le nom de NAGRA I et II.

Ce premier magnétophone professionnel portatif à lampes miniatures et régulation mécanique pour le défilement de la bande, intéresse vivement EUROPE 1 et permet d’équiper tous les journalistes de la radio.

En 1957, Stéphan propose le révolutionnaire NAGRA III aussitôt adopté par l’ensemble des radios du monde entier.

Mais c’est en 1961, qu’il invente le système NEOPILOT qui va permettre de synchroniser l’image et le son grâce à un câble qui sera plus tard supprimé au profit d’un générateur quartz.

Avec ce NAGRA III « pilot », c’est tout le cinéma et les télévisions du monde entier qui investissent dans ce nouveau système.

Ensuite, la gamme des Nagra s’étoffe avec le Nagra IV, IV-2, S (pour stéréo), IS, SNN (grand comme un portefeuille ce qui a permis à la NASA de l’emmener sur la lune), E (pour la radio) et enfin D, premier enregistreur numérique sur bande 6.25mm.

En parallèle, Stéphan, sorte de professeur Nimbus, fabrique les obturateurs électroniques des appareils photos Hasselblad, le Nagrafax pour les marins, le Nagra SJ pour les mesures, le Nagra T pour l’audiovisuel et la vidéo.

Il prend le temps de fabriquer la boite noire des sous-marins de la Royal Navy et équipe le monde entier d’un appareil enregistreur multicanaux permettant d’enregistrer « en direct » les paramètres des tremblements de terre dans le monde.

De plus Stéphan aime voir ses inventions tutoyer les mondes extrêmes d’abord dans le bathyscaphe du professeur Auguste PICCARD puis au sommet de l’Everest avec l’alpiniste Suisse Raymond Lambert.

En 1989, il commence une longue collaboration avec Canal + pour la fabrication de décodeurs non piratables.

En 1990, il se lance avec Ampex dans la fabrication du premier magnétoscope professionnel « portable » sur bande 1 ‘, le VPR5.

En résumé, ce visionnaire a permis à des milliers de films et de reportages d’exister dans le monde entier pendant vingt cinq années, avec l’enregistrement synchrone du son et de l’image grâce au NAGRA et avec une qualité sonore jamais égalée.

Il en a été récompensé avec 4 oscars en 1965, 1977, 1978 et 1990 plus 2 Emmy Awards.

Ayant collaboré avec lui de 1969 à 1972, j’ai eu le plaisir de fréquenter son bureau dont les murs étaient recouverts de satisfécits et diplômes du monde entier. SAUF LA FRANCE.

A aujourd’hui 82 ans, Stéphan KUDELSKI a largement mérité des Industries Techniques de tous les pays dont le nôtre et je verrais très bien un César d’Honneur couronner une carrière toute entière dévouée à l’amélioration du Son.

Vaison la Romaine
Le 22 novembre 2010

Jean-Noël MEVIL-BLANCHE (Son 62)

Ancien ingénieur du son, Jean-Noël Mevil-Blanche est le gérant de la SARL DINOSAURES qui regroupe depuis vingt sept ans de nombreux Chefs Opérateurs du Son comme Bernard AUBOUY (Son 61), Jean-Louis UGHETTO, Laurent POIRIER (Son 79), Laurent ZEILIG (césar du meilleur son pour La Môme) etc…