Accueil du site > Témoignages > Ils nous ont quittés > Décès de Roger Montel

Décès de Roger Montel

jeudi 15 juin 2000

Partager l'article avec  

  Nous avons appris le décés de Roger MONTEL.

  MONTEL, un nom qui est cher à notre école puisque trois membres de cette famille y sont liés :

  Paul, l’un des fondateurs de “Vaugirard” en 1926 (se reporter à l’historique de l’école au début de l’annuaire ou sur le site www.aevll.org), Roger, son fils, dont il est -hélas- question dans ce faire-part, “ancien” Ciné promo 1937 (ETPC à l’époque) et Pierre, son autre fils qui enseigna la chimie dans l’amphi de la rue de Vaugirard durant 40 ans, de 1936 à 1977.

  Pierre MONTEL -dont j’ai eu -en section photo de 61 à 63- le plaisir d’apprécier les qualités de pédagogue alors qu’il enseignait la chimie photographique puis celui de travailler de nombreuses années avec lui alors qu’il était président du “Salon International Photo-Cinéma” (maintenant le SIPI)- nous a fait parvenir une biographie très complète de son frère dont voici un résumé :

  “Après des études classiques au lycée Henri IV, Roger MONTEL intégre l’École en section cinéma d’où il sort en 1937. Il tourne différents films comme assistant- opérateur avant d’être appelé sous les drapeaux en 38 au “Service Photographique et Cinématographique des Armées” (plus connu sous le nom d’“Ivry”). Il aura peu le temps de gouter le retour à la vie civile puisque la seconde guerre mondiale éclate. Fait prisonnier dès 1940, il ne sera libéré qu’en 1945.

  A son retour, il entre aux “Publications Paul Montel” et suit simultanément des cours de gestion dans une école de commerce. Après avoir travaillé... et appris, dans tous les services, il est en charge intégralement (rédaction, administration, fabrication, publicité, promotion, diffusion etc.) de la revue “Le Photographe”.

  A la mort de son père, Paul, en 1962, la s.a.r.l. devient une s.a. dont il est nommé directeur général, son frère, Pierre, en étant le président.

  Grâce à sa connaissance parfaite de la langue allemande (reste positif de 5 ans de captivité), il représente les “Publications Photo et Cinéma Paul Montel” à la Photokina de Cologne. C’était l’époque des Leica, Contax, Rollei et autres marques mythiques...

  La société change de mains, cédée à la C.E.P. et il prend alors une retraite bien méritée en Touraine, d’abord à Amboise puis à Noizay où il s’engage dans la gestion de la commune : conseiller municipal puis maire-adjoint, sans oublier son implication dans des associations oeuvrant pour les personnes agées.

  Sévère pour lui-même, il était indulgent pour les autres et son enthousiasme contagieux.

  Au soir de sa vie, agé de 82 ans, il nous a quitté en montrant un grand courage en ses derniers moments, le 22 Juin, après une longue maladie et hospitalisation à l’hopîtal de Tours. Ses obsèques furent célébrées dans l’église de Noizay, trop petite pour accueillir ses proches, ses amis et ses concitoyens”.

  Ayant eu l’opportunité de travailler avec Roger MONTEL de nombreuses années, en tant que client, à partir de 1967 lorsque je dirigeais la communication du groupe Techni-Ciné-Phot, j’ai pu apprécier ses nombreuses qualités, retenant particulièrement sa rigueur et sa courtoisie.

 

  Le comité directeur de l’AEVLL s’associe à la douleur de sa famille.

 

       

P.-S.

  Jacques ANDRÉ