Accueil du site > Technique > Mémoires > Mémoires 2012 > Photo 2012 > De l’ordinaire dans le documentaire sériel photographique contemporain

Mémoire

De l’ordinaire dans le documentaire sériel photographique contemporain

Auteure : Nadège Abadie - Directeur de mémoire : Samuel Bollendorff

jeudi 14 mars 2013

Partager l'article avec  

L’urgence est devenue le temps des médias. Nous sommes quotidiennement confrontés à un flux ininterrompu d’informations visuelles et textuelles. Souvent, la photographie doit être spectaculaire, perçue comme le paroxysme d’un évènement. Elle doit marquer le regardeur. Mais, à l’heure actuelle, que peuvent encore nous raconter les photographies d’instants décisifs ? Face à l’épuisement de notre regard et à la lassitude d’images vite oubliées, résiste et s’étend une photographie d’un temps différent, celle du temps faible. Certains photographes interrogent dès lors le commun, le quotidien, l’ordinaire, le banal, l’infraordinaire... au travers d’une approche principalement documentaire. Notre réflexion portera ici sur une spécificité du documentaire photographique : la forme sérielle, l’expressivité de cette forme faisant écho au rythme monotone de l’ordinaire.

Ce travail propose d’introduire une réflexion sur l’intérêt et la pertinence de la forme sérielle dans le documentaire photographique ; aussi bien au niveau de la temporalité instaurée au service de l’ordinaire que de la mise en espace et de la réception des documentaires sériels photographiques.

Voir en ligne : Télécharger le mémoire