Accueil du site > Nos partenaires > Actus de nos partenaires > Une console Studer Vista 5 M2 au Grand Rex lors du Festival Jules Verne (...)

Une console Studer Vista 5 M2 au Grand Rex lors du Festival Jules Verne Aventure.

vendredi 9 novembre 2012

Partager l'article avec  

Une console STUDER VISTA 5 pour des musiques de film en direct au Festival Jules Verne Aventure.

JPEG - 2.3 Mo
Console Studer Vista 5 M2
Au Grand Rex lors du Festival Jules Verne Aventure.

Jules Verne Adventures est une association à but non lucratif fondée à Paris en 1991 par Jean-Christophe Jeauffre et Frédéric Dieudonné, deux jeunes passionnés d’aventure et de découverte, avec le soutien du Commandant Cousteau.

Ils ont lancé leur mission d’éducation en réaction contre des décennies de négligence humaine et de destruction massive de l’environnement. Elle se résume en ces mots : Exploration, Préservation, Éducation par l’Imagination.

À travers des films et des expéditions, des événements prestigieux accueillant des stars internationales, un programme éducatif et environnemental et un festival de renommée mondiale.

Le Festival Jules Verne, qui se tient à Paris et à Los Angeles, attire chaque année, dans des salles légendaires, plusieurs dizaines de milliers de visiteurs. Le Festival est le rendez-vous de la Science et de la Fiction ; c’est l’endroit où les amoureux du cinéma et de la nature peuvent rencontrer explorateurs, cinéastes, artistes, scientifiques, stars et environnementalistes.

La 20ème édition du Festival Jules Verne Aventure 2012 s’est déroulée début octobre au Grand Rex à Paris et, c’était l’occasion pour Serge Babkine, l’Ingénieur du Son du Festival de travailler pour la première fois avec la console STUDER VISTA 5.

David Newman, grand compositeur de musiques de film, dirigeait un orchestre symphonique qui jouait en synchronisation directe des musiques de films projetés à l’écran, une expérience unique et exceptionnelle !

Serge Babkine nous livre ses impressions : « Nous avions un stage box sur scène reliée à la console par cent mètres de fibre. J’enregistrais les cinquante microphones statiques d’un orchestre philharmonique dans un ordinateur portable Mac en MADI, avec le logiciel Reaper. J’avais également en charge le son de face et des retours de scène pour distribuer certains sons sur le plateau.

C’était la première fois que j’utilisais la Vista 5, une console remarquable à plusieurs titres. Tout d’abord, sa ligne épurée et très fine, nous rappelle que nos voisins suisses ont un sens singulier pour les objets soignés et raffinés. L’ensemble des commandes de contrôle est très coloré, grâce aux leds très puissantes, les couleurs sont vives, ce qui facilite l’accès à la plupart des commandes dans des lieux peu éclairés.

Le contrôle de la Vista 5 est très simple et convivial, notamment pour tous les techniciens du son qui pratiquent de façon régulière la gestion du parc de console numérique parfois austère et complexe. En un seul coup d’œil, la console offre un champ de vision sur l’ensemble de ses fonctionnalités, les actions manuelles sont très efficaces car toujours à portée de main, cela en une fraction de seconde. Cette facilité et rapidité de prise en main est tout simplement incroyable !

Il en va de même pour le soft de contrôle de la vista qui est très rapide et réactif.

La cerise sur le gâteau est bien évidemment la qualité du son. Energie, présence, finesse, silence, même le rapport signal-bruit est prodigieux ! Les filtres, le traitement dynamique, sont extrêmement précis. La Vista 5 possède de superbe EQ graphiques pour les sorties souhaitées. Plusieurs kits d’effets sont à venir. Je suis très heureux de cette expérience qui a été plus que positive et rendue possible grâce à l’aide de Jean-Luc Gérard ainsi que Jean-Philippe Blanchard d’Audiopole. »

Voir en ligne : Site d’Audiopole