Accueil du site > Actualités > Voir, lire et entendre > Livres et revues > "La mesure du monde - Carnets d’un cinéaste-arpenteur" de Philippe Lavalette (...)

"La mesure du monde - Carnets d’un cinéaste-arpenteur" de Philippe Lavalette (Ciné 72)

Paru en mai 2011

dimanche 15 avril 2012

Partager l'article avec  

Le cinéaste-arpenteur mesure l’espace, l’étendue, la distance. Comme ces deux jeunes amoureux, dans la baie de Naples, qui tiennent chacun le bout d’une pelote de laine lorsque le bateau qui les sépare prend le large. Quand le fil finit par leur glisser des doigts, le navire est déjà loin.

L’espace évoque aussi le temps, celui qui passe. Et le cinéaste-arpenteur sait également l’éprouver. Comme les quelques secondes que prend le vieux paysan biélorusse, celui qui fume des cigarettes roulées dans du papier journal aux caractères cyrilliques, avant de déguerpir avec le rutilant couteau suisse à 14 lames qu’on vient de lui tendre.

Il est donné à chacun de voir et sentir les choses. Philippe Lavalette, lui, parvient aussi à les capter et le récit qu’il fait de ses nombreuses prises nous amène d’Haïti à Tokyo, en passant par les montagnes arides de l’Épire et les petites ruelles de Montréal.

La mesure du monde constitue de véritables petites archives de la carrière du directeur photo, de ses nombreux tournages et des moult anecdotes - parfois comiques, parfois pétrifiantes, mais toujours belles - qui en découlent. Mais ses carnets sont aussi une lorgnette à travers laquelle jeter un coup d’oeil sur le monde, un théodolite qui permet de capter plus d’un angle et de trouver une direction, une longue-vue qui nous force à se frotter aux frontières et aux courbes de la nature, de s’imaginer un espace.

Avec ce narrateur humaniste, on côtoie la misère, le danger, la bêtise, mais la beauté et la bonté aussi. Un beau condensé de cinéma-vérité où la vérité du cinéma n’est pas un obstacle à la vie.