Accueil du site > Technique > Mémoires > Mémoires 2011 > Son 2011 > Approche documentaire globale de l’identité sonore d’un orgue.

Mémoire

Approche documentaire globale de l’identité sonore d’un orgue.

Auteur : Vincent Mons - Directeurs de mémoire : Jean Chatauret et Michèle Castellengo

mercredi 7 mars 2012

Partager l'article avec  

Transmettre une représentation est un truchement nécessaire au phénomène sonore. Chercher à le faire par le biais du document sonore, c’est se heurter de plus au statut équivoque, à la représentativité fétiche de cette médiation. Quand bien même en cela il serait efficient, réduire l’orgue à une simple « machine à sons », faisant fi de sa pratique, semble dénué de sens. C’est indéniable, transmettre ne peut s’envisager indépendamment de ce qui est transmis. Les sciences sociales ajoutent à cela que la transmission ne peut être comprise indépendamment des filtres, des biais et des ré-interprétations inhérentes à ce processus. Cela suppose une volonté et donc une politique de transmission.

Comment penser de façon satisfaisante la constitution d’un corpus sonore documentaire visant un patrimoine organistique ? De quelle manière envisager ces empreintes pour qu’elles s’imprègnent en elles-mêmes de l’identité sonore du patrimoine ? Sous quelles formes en proposer accès et valorisation ? Et avant toute chose, que signifie et induit la notion d’identité sonore ?

Ce sont autant de questions qui se posent à moi dans le cadre d’un projet de documentation du riche patrimoine organistique de la vallée des Aravis. La conduite de ce projet en est donc celle de mon mémoire. Il y sera alors question successivement des réflexions préalables à l’étude, de la mise en œuvre concrète constitutive des documents et de la mise en forme finale visant leur valorisation.

Téléchargement de la première partie du mémoire :

Téléchargement de la seconde partie du mémoire :