Accueil du site > Actualités > La vie de l’Ecole > Louis Boulet (Photo 2013) primé aux Sony World Photography Awards

Louis Boulet (Photo 2013) primé aux Sony World Photography Awards

vendredi 7 octobre 2011

Partager l'article avec  

Reconnus internationalement, les Sony World Photography Awards (SWPA) récompensent chaque année des photographes professionnels et amateurs.

Louis Boulet (Photo 2013), a remporté le 1er prix dans la section Ecole.

Louis avait été pré-selectionné avec les étudiants de 10 autres écoles (France, Etats-Unis, Grande Bretagne, Australie, Argentine, Bangladesh, Finlande, Afrique du Sud) lors d’un concours qui a mobilisé plus de 200 écoles de photographie sur le thème "Voyeurisme et Surveillance".

Pour la finale, les candidats ont dû proposer une série d’image sur le thème "Actions speak louder than words" à l’aide du Sony Alpha 55 qui leur a été offert.

Son trophée lui a été remis le 27 avril à Londres lors d’une soirée de gala en présence de nombreuses personnalités internationales du monde de la photo.

Dans une société pressée où chacun court sans s’arrêter, la dialectique du rapport action-­‐parole est plus problématique que jamais. Peut-­‐on agir sans penser ? Doit-­‐on toujours penser avant d’agir ? Ne risque-­‐t-­‐on pas alors de ne jamais passer à l’action ? Les actions sont-­‐elles plus importantes que les paroles ?

On ne peut pas régler ces questions aussi facilement ni aussi rapidement ; on ne peut pas réfléchir avec des assertions aussi courtes. Les petites phrases aussi simples que catégoriques tuent la pensée et appellent à l’action sans réflexion ; et là où la pensée est morte vit le fascisme.

Le propre du fascisme est justement de s’insinuer au sein des phrases les plus anodines que nous disons tous les jours et qui refusent le temps de la réflexion, du débat, de la dialectique. Agir sans parler peut certes parfois être salvateur, mais c’est aussi s’empêcher de réfléchir et empêcher autrui de réfléchir.

Ma série illustre ce glissement insensible qui nous mène dans l’indifférence de la banalité au fascisme. La solution -­‐ si elle existe -­‐ n’est cependant pas non plus dans les débats théoriques sans fin ; elle commence par l’observation et l’analyse du réel dans un mouvement qui n’est ni tout à fait dans le verbal ni tout à fait dans l’action et pourtant à la fois un peu l’un et un peu l’autre : la photographie.

Louis Boulet

Voir en ligne : Voir les photos