Accueil du site > Technique > Mémoires > Mémoires 2010 > Son 2010 > L’organisation en postproduction sonore cinématographique. Etude d’une (...)

Mémoire

L’organisation en postproduction sonore cinématographique. Etude d’une organisation en postproduction sonore par la modélisation

Auteur : Olivier Guillaume - Directeurs de mémoire : Jean-Pierre Halbwachs et Selim Azzazi

dimanche 18 septembre 2011

Partager l'article avec  

Dans un film, les diverses composantes de la bande sonore ne proviennent pas d’un micro magique qui aurait été placé au beau milieu de l’action ! Ambiances, effets, musiques, voix peuvent être ajoutés et retravaillés à posteriori et créer ainsi cette illusion. Pour cela, des professionnels mettent en œuvre des méthodes de travail en collaboration pouvant être complexes.

Selon les époques et les continents, mais aussi selon les budgets, les besoins du film ou les personnalités des réalisateurs, ces méthodes peuvent énormément varier. L’enjeu de ce mémoire est de tenter, à partir des démarches issues de la théorie systémique et de son application directe, la modélisation, de définir les fonctionnements des organisations, les savoir-faire et les méthodes mis en jeu dans le processus de postproduction sonore au cinéma.

L’étude pratique portera sur un long métrage de fiction, Pieds nus sur les limaces, pour lequel les différents processus mis en jeu dans la conception de la bande son seront modélisés.