Accueil du site > Technique > Mémoires > Mémoires 2010 > Cinéma 2010 > Pour une esthétique de la nuit dans le cinéma numérique : comment les (...)

Mémoire

Pour une esthétique de la nuit dans le cinéma numérique : comment les artefacts du cinéma numérique peuvent, sur le motif de la nuit, être fondateurs d’une nouvelle esthétique cinématographique

Auteur : Lenny Cormier - Directeurs de mémoire : Philippe Ros et Benoît Turquety

lundi 3 octobre 2011

Partager l'article avec  

Ce mémoire a pour but de chercher les changements esthétiques que permettent les prises de vues numériques en HD sur le motif de la nuit. En permettant de bousculer les fondements de l’image cinématographique, le numérique permet de penser différemment le monde de la nuit.

En premier lieu, il était fondamental de comprendre la place du débat sur l’esthétique du numérique aujourd’hui. Cela nous a amené à considérer de nombreux discours différents : magazines spécialisés, publications techniques, brochures publicitaires, publications de constructeurs.

Nous avons compris que si le numérique est présent dans les débats qui agitent aujourd’hui le cinéma, il est un sujet foncièrement ignoré dans le cadre de l’analyse esthétique. Nous avons ensuite travaillé pour comprendre techniquement, à travers de nombreux tests, entretiens et analyses d’images, les spécificités techniques qui expliquent la spécificité de l’image numérique.

Cela a consisté en des essais aussi nombreux que possibles avec différentes caméras. Nous avons pu en tirer des conclusions sur les possibilités offertes pour le traitement du motif de la nuit. Mais cela nous a aussi amené à questionner l’ensemble de la chaîne de travail de l’image. En effet, dans le domaine numérique, l’ensemble de la chaîne est à prendre en compte dans la conception d’une image.

Chaque paramètre est soumis à de nombreuses opérations et nous avons tenté de mettre en avant l’influence de ces opérations sur l’esthétique d’une image. En dernier lieu, nous avons cherché à travers différents films des exemples d’utilisations de ces spécificités dans le domaine du motif de la nuit. Cela s’est effectué sur un corpus de films relativement restreint mais très consistant sur le sujet.

Ces films ont été choisis pour leur expérimentation du média numérique comme nécessité au projet esthétique du film. Ils sont analysés à la fois pour leur remise en question de l’image cinématographique de la nuit et pour leur utilisation de la nuit en numérique comme outil interne à l’avancée du film.

L’ensemble de ce travail nous amène à conclure que la nuit est un motif qui peut être violemment transformé à travers le numérique, même s’il reste encore un domaine extrêmement large à explorer.