Accueil du site > Technique > Mémoires > Mémoires 2009 > Son 2009 > Transitions dans le film musical de fiction : de la parole au chant, une (...)

Mémoire

Transitions dans le film musical de fiction : de la parole au chant, une voix peut en cacher une autre

Mémoire de Mathieu Vigouroux (Son 2009) - Directeurs de mémoire : Jean Chatauret et Thierry Lebon

jeudi 28 juillet 2011

Partager l'article avec  

Dès les débuts du parlant, et même avant, le cinéma manifesta le désir d’être chantant. A travers des films symboliques comme The Jazz Singer puis des emblèmes comme Singin’ in the rain, la fiction chantée a pris au cours de son histoire de multiples visages.

Ce genre aujourd’hui en renouveau se définit par sa forme : un film dont la narration est interrompue ou continuée sous forme de chant et de danse. Ce qui définit le film musical est donc la présence de la musique, mais surtout la manière de l’intégrer à la réalisation du film, autrement dit la transition de la scène parlée à la scène chantée. L’étude de cette transition révèle des intentions de réalisation, mais aussi des problématiques propres au travail du son : voix parlée et voix chantées se traitent-elles de la même façon ?

Comment utiliser les innovations technologiques pour mieux appréhender la transition entre son direct et playback ? Existe-t-il de nouvelles manières de traiter le passage de l’un à l’autre ? La possibilité du chant en son direct ouvre-t-elle le chemin à un nouveau cinéma musical ?

Ce mémoire tentera d’apporter des éléments de réponses à ces questions en s’attachant à divers points de vue, entre esthétique et technique.