Accueil du site > Technique > Mémoires > Mémoires 2009 > Son 2009 > Le Flobule : un dispositif de sonification d’une captation physiologique sur (...)

Mémoire

Le Flobule : un dispositif de sonification d’une captation physiologique sur le corps d’un musicien en jeu

Mémoire de Corentin Demersseman (Son 2009) - Directeurs de mémoire : Jean Chatauret et Jacques-Emile Bertrand

vendredi 2 septembre 2011

Partager l'article avec  

Ce mémoire se donne pour objectif la conception et la réalisation d’un dispositif sonore centré sur un musicien. Tandis qu’il joue de son instrument, ce musicien est l’objet d’une captation physiologique (captation du rythme cardiaque, et des réflexes psycho-galvaniques), qui alimentent une synthèse sonore informatique, diffusée en temps réel à son intention et à celle d’un public.

L’idée est alors de produire une image sonore qui donnerait à entendre une interprétation personnelle du corps du musicien. En outre, le fait de donner à cette personne une représentation en temps réel de phénomènes de son corps induit nécessairement un effet de boucle, semblable au principe du biofeedback. Les problématiques soulevées par l’élaboration d’un tel dispositif entraînent l’auteur dans une série de questionnements. Dans un premier temps, la réflexion est abordée sous l’angle d’un état de l’art, autour de la question du corps du musicien, et de son rapport aux sons, ainsi qu’autour d’oeuvres utilisant une captation physiologique.

C’est ensuite dans une démarche plus scientifique que le texte se situe, faisant le point sur les connaissances acquises pas l’auteur sur la perception auditive et musicale, sur les rapports du corps et du son, et sur la question du biofeedback. Enfin, le mémoire propose une réflexion autour du dispositif lui-même.