Accueil du site > Technique > Mémoires > Mémoires 2009 > Son 2009 > Le mutisme au cinéma

Mémoire

Le mutisme au cinéma

Mémoire de Milène Chave (Son 2009) - Directeurs de mémoire : Christian Canonville et Michel Marie

mardi 9 août 2011

Partager l'article avec  

L’art est souvent perçu comme un moyen d’expression qui s’adresse délibérément aux sens, à l’intellect, et suscite des émotions. Dans cette optique, l’oeuvre invite le spectateur à vivre une expérience unique.

Au service de cette préoccupation, le cinéma dispose d’un ensemble d’outils de langage dont le mutisme fait partie. Le silence volontaire de la voix, en rompant avec les codes du cinéma classique dominant, permet une structuration de l’oeuvre cinématographique et peut véhiculer un impact émotionnel fort. Ce travail présente une étude du mutisme, comme élément d’expression du cinéaste. Après un recensement des formes qu’il peut prendre, nous proposons un guide pour comprendre pourquoi et dans quels buts le mutisme est utilisé.

Au coeur des enjeux de la création et de la perception des oeuvres, nous abordons enfin le mutisme à travers ses significations, ses effets émotionnels et la dualité oeuvre/spectateur qu’il révèle. En nous appuyant sur des séquences que nous avons écrites et réalisées, nous invitons à la réflexion sur les enjeux de l’utilisation du mutisme.

Notre travail expérimental s’est ici particulièrement attaché aux conséquences de l’utilisation du mutisme sur la narration, la mise en scène, la construction de la bande sonore, et aux effets sur le spectateur. Ce travail théorique et expérimental est finalisé par une réalisation : un court-métrage basé sur une raréfaction de la parole au profit d’autres éléments d’expression accompagne donc la présentation de ce mémoire.

Désireux d’apporter quelques repères sur un élément de langage du cinéma encore assez peu étudié, nous retenons avant tout une idée fondamentale et récurrente : l’absence volontaire de parole, le mutisme, apparaît comme un révélateur, révélateur de soi, de l’autre, révélateur formel, émotionnel, révélateur de sens.