Accueil du site > Technique > Mémoires > Mémoires 2007 > Photo 2007 > La photographie tactile pour malvoyants et aveugles

Mémoire

La photographie tactile pour malvoyants et aveugles

Mémoire d’Alice Philippon (Photo 2007) - Directeur de mémoire : Joseph Hormière

jeudi 21 juillet 2011

Partager l'article avec  

Le propos de ce mémoire est de déterminer comment la photographie devient une passerelle vers le visible pour les non-voyants et par quels moyens elle leur apporte une connaissance du réel.

La première partie de ce travail analyse les caractéristiques de la perception des aveugles, tandis que la deuxième partie précise les spécificités de la photographie et montre à quel point cette dernière est éloignée du monde des non-voyants. Il faut donc extraire de la photo des éléments qui, mis en relief, sont parlants pour les non-voyants. Des tentatives de représentations en mode tactile ont déjà été faites (œuvres d’art, architectures, paysages, animaux…) mais il y avait peu, voire pas du tout, de portraits des non-voyants eux-mêmes. Or, on ne palpe pas un paysage, mais on peut palper un visage, et d’abord le sien. Qui plus est, le visage donne une idée de sa propre identité et de celle de l’autre. C’est pourquoi plusieurs aveugles se sont montrés intéressés par cette démarche.

La troisième partie explique comment un portrait peut être réalisé à partir d’une photographie mise en relief par la technique du thermogonflage, et cette étude se termine par les témoignages des aveugles qui ont accepté de se prêter à cette expérience.