Accueil du site > Technique > Mémoires > Mémoires 2006 > Son 2006 > Le montage dans le documentaire radiophonique : entre pragmatisme du (...)

Mémoire

Le montage dans le documentaire radiophonique : entre pragmatisme du réalisme et besoin d’imaginaire

Mémoire de Sébastien Koenig (Son 2006) - Directeurs de mémoire : Christian Canonville (Dir mémoire), Kaye Mortley (Dir externe)

lundi 13 juin 2011

Partager l'article avec  

Ce travail a pour finalité de présenter le lien qui peut exister entre différentes manières de monter un documentaire radiophonique et l’effet de réalisme.

Partant de l’étude de textes relatifs à l’écriture narrative du montage et suite à un questionnaire d’écoute effectué sur un panel d’auditeurs, nous essayons de montrer que suivant le type de montage dominant d’un documentaire (narratif, discursif ou de correspondances), c’est soit le réalisme de la narration, soit l’évasion dans l’imaginaire de l’auditeur qui prévaut.

Il est aussi complété par des réflexions sur le travail de l’auteur d’un documentaire radiophonique (sa démarche créative, la place qu’il accorde à la réflexion de l’auditeur, le rôle de la musique, des émotions). Egalement joint à cet ouvrage, un disque comportant les extraits de documentaires radiophoniques ayant servi au questionnaire d’écoute.