Accueil du site > Technique > Mémoires > Mémoires 2006 > Photo 2006 > La place de la photographie dans le livre narratif pour enfants âgés de 4 à 8 (...)

Mémoire

La place de la photographie dans le livre narratif pour enfants âgés de 4 à 8 ans

Mémoire de Marie Lukasiewicz (Photo 2006) - Directeur de mémoire : Franck Maindon

mardi 14 juin 2011

Partager l'article avec  

Le constat étonnant de la faible présence de la photographie dans le domaine du livre pour enfants et plus encore dans les narrations destinées aux enfants âgés de quatre à huit ans, a soulevé des interrogations qui sont à l’origine de ce mémoire.

Avant de chercher à comprendre ce phénomène, il est indispensable d’étudier le domaine général du livre de jeunesse, dont il ressort une sorte de carence photographique qui touche essentiellement les livres narratifs. La photographie ayant tout de même trouvé certaines places notamment dans les ouvrages pour la première enfance tels que les imagiers et les abécédaires et en tant que genre documentaire. Bien que cette pratique ne soit pas répandue, elle n’est néanmoins pas récente et possède une certaine histoire qui remonte à la seconde moitié du XIXe siècle. Pourquoi donc ne s’est-elle pas développée et n’est restée au cours de l’histoire du livre pour enfants qu’une exception, alors que les expérimentations qui la composent sont véritablement intéressantes ?

Différentes théories sur la perception de la photographie par les enfants expliquent en partie cette absence. Ces idées prônant le fait que l’image photographique ne serait et ne devrait pas être destinée aux enfants se sont incrustées dans l’état d’esprit général des acteurs de l’édition et de l’éducation. Mais ces opinions sont ambiguës, la complexité et le réalisme par exemple ne sont pas forcément à proscrire. Au contraire la photographie apporte une vision différente, qu’il est important de donner aux enfants afin de leur fournir un panel hétéroclite de styles visuels.

Il devient alors essentiel de se questionner sur la manière d’inscrire aujourd’hui la photographie dans les livres narratifs. En regard de diverses tentatives, elle apparaît comme un médium extrêmement flexible, offrant de multiples esthétiques qui sont autant de réponses possibles à la curiosité des enfants.

P.-S.

Téléchargement du mémoire (Partie B) : http://www.ens-louis-lumiere.fr/fil...