Accueil du site > Technique > Mémoires > Mémoires 2006 > Photo 2006 > Le prix des photographies contemporaines échangées sur le marché des ventes (...)

Mémoire

Le prix des photographies contemporaines échangées sur le marché des ventes aux enchères

Mémoire de Renan Astier (Photo 2006) - Directrices de mémoire : Françoise Denoyelle et Alina Maté

mercredi 29 juin 2011

Partager l'article avec  

La rédaction de ce mémoire a été motivée par des interrogations sur les relations qui existent entre le marché de l’art et la production photographique contemporaine.

Au-delà de la conception communément admise selon laquelle le marché de la photographie est fortement lié aux institutions de légitimation artistique, aucune étude statistique n’a jusque là été réalisée afin de mieux comprendre les déterminants de la valeur monétaire des œuvres. Le marché de l’art est un marché particulier mais son principe de fonctionnement reste le même que celui des autres marchés : les prix se forment à la rencontre d’une offre et d’une demande.

Dans une première partie nous avons donc présenté succinctement le fonctionnement général d’un marché classique que nous avons considéré comme un étalon. A partir de cela nous avons présenté ce qui nous semblait être les particularités du marché de l’art en détaillant tour à tour la demande et l’offre. En ce qui concerne la demande, nous avons voulu comprendre ce qui motivait les acheteurs et nous avons donc apprécié si la recherche de gain lors de la revente pouvait être un argument de l’achat, en analysant tour à tour le rendement moyen du marché de la peinture et son caractère éventuellement spéculatif. Ensuite nous avons étudié quelles pouvaient être les raisons fonctionnelles et sociales liées à l’achat d’art.

Comme nous nous sommes servis de résultats de recherches économiques sur le marché de l’art, cette partie ne s’est pas effectuée dans le cadre particulier de la photographie même si nous avons cherché dès que possible à mettre en perspective les particularités de cette dernière. Dans une deuxième partie, nous avons étudié l’impact de différentes variables sur le prix des photographies contemporaines, et ce sur le marché des ventes aux enchères.

Nous avons tout d’abord réalisé une régression de chacune des variables sur le prix, afin de vérifier la forme de la relation, le sens, et la validité de cette variable. Dans la dernière partie de ce mémoire, nous avons proposé un modèle de régression généralisée qui prend en compte l’ensemble des variables explicatives. Cela nous a permis de déterminer la part de la variation du prix de notre échantillon que l’ensemble des variables peut expliquer.

Enfin, nous avons comparé les résultats obtenus par les différentes variables dans l’explication du prix, et nous avons comparé la hiérarchie des variables sur le marché des photographies contemporaines à celle que l’on peut trouver pour le marché des peintures. Les résultats du modèle permettent de proposer des hypothèses sur la structure et les motivations des acheteurs.